Contacter l'Artiste

De l’empreinte comme technique

La technique de l’empreinte fait intervenir une part de hasard et de mystère, qu’il s’agisse du monotype ou de l’estampe.

Le monotype

Située à mi-chemin entre la peinture et l’estampe, sa technique est surprenante et spontanée. Je procède au tirage d’une œuvre peinte et non gravée sur une plaque de cuivre à l’aide d’une presse « taille douce ». Il ne peut y avoir qu’une seule épreuve, exceptionnellement deux. Le réglage de la pression, la qualité du papier et la fluidité de l’encre demandent beaucoup d’exigence. La réussite repose sur un équilibre parfait.

C’est la surprise qui fait l’intérêt du procédé. Je donne naissance à des formes et traces spontanées sans que je les contrôle. Elles surgissent toutes différentes. C’est une dimension plus abstraite où la couleur maîtrise la forme.

L’estampe

Inspirée d’une vieille tradition japonaise, l’estampe est une image imprimée sur papier au moyen d’une planche de bois gravée. On tire les épreuves de ces planches après encrage au tampon sur une presse « taille douce ». Je dessine sur une planche de bois ; le contour du dessin est creusé au burin et à la gouge. Tout ce qui est gravé apparaît à l’impression en blanc ou noir en fonction de la couleur du papier. On parle « d’impression en relief » puisque ce sont les surfaces et non les creux qui reçoivent l’encre et forment le motif. Mélange des encres, maîtrise de la pression, choix du papier, flou subtil, tout concourt à la vision d’un monde étrange et irréel.

Création © 2008 Heresie.com